mardi 20 mai 2014

17 - Au creux de la vague

Je ne sais pas trop ce qui se passe, mais depuis que j'ai repris mes activités après la naissance de la petite Fleur, les projets sont très irréguliers. Tantôt on me demande 15 à 20 000 mots en une semaine (sachant qu'un traducteur traduit 2 000 à 2 500 mots par jour), tantôt c'est le calme plat de chez plat, comme ces derniers jours.

Je profite généralement de ces périodes creuses pour faire tout ce que je n'ai pas pu faire pendant les périodes débordées, comme faire la sieste me mettre à jour niveau facturation ou démarcher de nouveaux clients. Elles sont donc généralement bienvenues pour autant qu'elles ne durent pas.
Mais ces deux dernières semaines, j'ai eu le temps de voir l'avocat et le comptable pour finaliser les démarches d'incorporation, de peaufiner le site web de l'entreprise, de régler les questions de taxes avec le gouvernement et de poster toutes mes factures en retard, et c'est toujours plus que calme... Et les CV lancés par ci par là ne semblent pas mordre. Il faut dire que j'ai plusieurs collègues qui se plaignent du même ralenti.

L’avantage, quand même, c'est que la maison est propre, le linge lavé et rangé et mon congélo plein de bons petits plats mijotés. De quoi tenir la prochaine période de rush qui ne devrait pas tarder. Ahem...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire