145 - Je n'ai pas peur du grand méchant loup

Quand j'ai décidé de me lancer à mon compte, il y a presque sept ans (pfiou, déjà!), c'était essentiellement pour deux raisons: je suis une associable chronique et, avec un jeune bébé, je ne souhaitais pas passer ma vie dans les transports (en commun ou pas). Je n'avais pas trop réfléchi ni à mes revenus (j'espérais qu'ils seraient sensiblement les mêmes qu'en entreprise), ni, surtout, à l'avenir.

J'avoue que, pour le moment,  à part que je suis tannée de vivre tout le temps entre les 4 mêmes murs (surtout en hiver, l'été est moins pire, je peux travailler de ma terrasse), je suis plutôt heureuse de mon sort.
J'accompagne tranquillement mes enfants à la garderie le matin, je me paye le luxe de prendre un café avec leur éducatrice, je vais chercher/conduire le grand à l'école s'il pleut des cordes ou qu'il fait trop froid, je suis là tous les soirs à 16h pour faire ses devoirs avec lui, je m'offre parfois le plaisir de manger le midi avec mes enfants, ou de faire une sortie avec eux, je suis libre de prendre et d'aller à leurs rendez-vous médicaux quand je veux, je peux même prendre congé quand je veux!
Bref, je travaille, je gagne correctement ma vie et je bénéficie d'un équilibre famille-travail difficile à trouver quand on a un patron.

Mais évidemment, j'ai un gros concurrent et non des moindres. Je vérifie donc régulièrement ses capacités - même si plus le temps passe, plus j'évolue vers des rôles de correction et non de production, rôles qui continueront certainement d'exister longtemps.
Je dois quand même avouer que je trouve que G**gle Translate commence vraiment à faire des choses pas pires pour des textes très formatés comme les licences utilisateurs ou même certains modes d'emploi, je suis rassurée quand je vois sa production sur des textes relativement standards (mais où les formules employées ne sont pas standardisées!).



En réalité, il aurait fallu traduire par une formule comme "Si les pièces jointes au courriel ne sont pas au format PDF, elles seront ignorées.", ce qui n'est pas  franchement la même chose.
Bref, j'ai encore de beaux jours devant moi!

Commentaires

  1. Ah, dis donc, tu ne veux pas retraduire les spams (pardons, pourriels) que je reçois?

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Messages les plus consultés