mardi 1 décembre 2015

88 - Le bon dinosaure

Cette fin de semaine, comme ma sœur, je suis allée voir Le bon dinosaure (qui ne s'appelle pas pareil en français québécois qu'en français de France, pensez-vous, ce serait trop simple, on risquerait de se comprendre).
C'était une première pour ma Fleur, et une deuxième fois pour le Prophète qui était enthousiaste à l'idée de manger du pep*si et de boire du popcorn. J'appréhendais cependant un peu, car d’ordinaire Fleur ne tient que 3 minutes devant un écran avant de se mettre à courir dans tous les sens...
Mais comme on est fans des Pixar, des dinosaures et du popcorn dans la famille, je me suis dit que ça se tentait, d'autant que je trouvais difficile d'expliquer à ma loupiote pourquoi son frère allait au cinéma et pas elle. Et j'ai drôlement bien fait, car à part dans les dernières minutes, ma Fleur a très bien suivi le film, même si elle a manifesté beaucoup moins d'émotions que son frère - qui, lui, a vraiment eu peur lors de certains passages...
Le film est un bon cru de Pixar, parfait pour les jeunes enfants, malgré des scènes assez épeurantes (et je ne parle pas du court-métrage qui le précède, carrément flippant pour des tout-petits). L'histoire est assez simple à suivre, même si parfois ceux qui paraissent méchants ne le sont pas (mais aussi bien Fleur que le Prophète ont compris que les T-Rex étaient des gentils) et les graphismes sont absolument superbes.
Bien sûr, il faut que l'un des parents meure au début, que le film soit plein de bonnes intentions et qu'il se termine de façon ultra-prévisible (on le sait, c'est du Disney), mais certaines scènes sont d'une poésie absolument merveilleuse qui rachète ces défauts.  J'ai vraiment adoré les deux scènes des lucioles, d'une admirable poésie.
Et malgré les longueurs, mes loupiots sont sortis enchantés du cinéma. C'est l'essentiel!


1 commentaire:

  1. Ah oui, j'avais vu que ma chanson préférée de La reine des neiges existait en français de France et en français du Québec... Je me demande s'ils font des versions belgo-suisses, aussi, quand il y a des nombres (parce que "huitante" et "nonante", quoi!)
    Les miens sont plus grands et réclament de la Guerre des Etoiles...

    RépondreEffacer